La frigidité

 

Sommaire

  • Une absence de plaisir
  • A ne pas confondre avec....
  • Les causes
  • Les solutions

 

 

  • La « frigidité » est un mot que l'on emploie souvent... mais parfois à tort. Quel est sa réelle signification ? Quels sont les troubles et comment y venir à bout ? Réponses.

 

29254 t220Une absence de plaisir

Contrairement aux idées reçues, le mot « frigidité » ne signifie pas l’impossibilité de jouir ou le manque de désir, mais le fait de n’avoir aucun plaisir lors des relations sexuelles. Au moment de la pénétration, la personne étant frigide ne ressent aucune sensation voluptueuse. Dans certains cas, plus rares, la personne frigide n’arrive pas non plus à avoir des sensations de plaisir par la masturbation.

Une personne frigide peut l’être dès le début de sa vie sexuelle (frigidité primaire ou totale), ou peut le devenir un peu plus tard (frigidité secondaire ou partielle). Les femmes sont le plus touchées par ce trouble. Mais il existe aussi des cas masculins, qui restent cependant exceptionnels.

A ne pas confondre avec...

Plusieurs termes sont souvent confondus avec la frigidité.
> Le vaginisme : lorsque la pénétration est difficile voire carrément impossible car les muscles pelviens se contractent involontairement.
> La dyspareunie lorsque la femme souffre de douleur vaginale en raison d'unesécheresse vaginale, d'une infection, d'une cicatrice ou d'une plaie vulvaire, vaginale ou sur le col utérin.
> L’anorgasmie : la femme prend du plaisir, mais n’arrive pas à atteindre l'orgasme. Elle est souvent associée à la frigidité, mais est beaucoup plus répandue.
> L’aphanisis est l’absence de désir sexuel. Cependant, la frigidité cause souvent une absence de désir puisque pour avoir envie d’avoir des rapports sexuels, il faut en retirer un minimum de plaisir...

Les causes

Les causes de la frigidité sont nombreuses et peuvent être d’ordre psychologique, comme un événement traumatisant durant l’enfance, des conséquences d’une éducation stricte dévalorisant la sexualité, le manque de confiance en soi, des maladresses ou des brutalités du partenaire... ou tout simplement l’absence de sentiments pour le partenaire.
Elles peuvent également être d’ordre physiologique comme une malformation ou un dysfonctionnement génital, des troubles hormonaux (dus à un dérèglement ou à la prise d'un contraceptif), prise d'antidépresseurs ou autres psychotropes et bien sûr certaines maladies(diabète, sclérose en plaques...).

Les solutions

Afin de trouver une solution à la frigidité, il est important de trouver l’origine du problème. Il est préférable de consulter votre médecin traitant, ou votregynécologue, ces personnes sauront vous conseiller, surtout en cas de cause organique.
Quand la frigidité est liée à un blocage psychologique, il peut être conseillé d’envisager une psychothérapie personnelle pour identifier la cause du trouble, puis apprendre à le dépasser en découvrant son corps et sa sensualité.
Afin d'aider à remédier au trouble de la frigidité, la phytothérapie pourrait être indiquée. Certaines plantes (la berce et la sauge) sont utilisées en décoction ou en macération. Elles auraient pour rôle de relancer le circuit du plaisir...
Pour certaines femmes qui ne ressentent aucun plaisir, la possibilité d’injections d’acide hyaluronique en intra-vaginale peut être effectuée afin de stimuler le point G. Une technique qui, pour le moment, reste controversée.

Par Margaret François et Dr Nicolas Evrard, médecin généraliste.