Les antioxydants

 

Sommaire
  • Les antioxydants, qu’est-ce...
  • Mais parfois dangeureux....
  • Où peut-on les trouver ?
  • Idée recette

 

 

  • On entend souvent parler - aussi bien dans les domaines de la biologie, que de lanutrition et même en cosmétologie, de ces molécules qui apporteraient santé et vitalité au corps. Mais leur réputation est-elle à la hauteur de leurs bienfaits ?

Retour sur les « pouvoirs » des antioxydants.

 

23602 t220Les antioxydants, qu’est-ce que c’est ?

Les antioxydants sont des molécules qui permettent d’empêcher l’oxydation de certaines substances chimiques, et ainsi de limiter la production de radicaux libres, ces derniers pouvant "abîmer" nos cellules, s’ils se trouvent en excès dans notre organisme.

Les bienfaits des antioxydants
Les antioxydants se retrouvent principalement dans les fruits et les légumes, et de nombreuses études ont prouvé leurs bienfaits sur la santé. Ainsi, les antioxydants seraient efficaces, entre autres, pour :
> Abaisser le taux de cholestérol et réduire le risque de maladies cardio-vasculaires :
Comme nous l’avons expliqué précédemment, les antioxydants permettent de lutter contre les radicaux libres. Mais ils empêchent également l’oxydation desgraisses qui peuvent être néfastes pour les vaisseaux sanguins.
Dans la famille des antioxydants, on retrouve les caroténoïdes (présents dans les aliments de couleur jaune, orange ou rouge tels que les oranges, les poivrons, les tomates, les pêches, les mangues, les papayes…), qui selon certaines études permettraient de diminuer le taux de LDL (mauvais cholestérol) dans le sang. La consommation de ces aliments riches en caroténoïdes limiterait ainsi le risque de maladies cardio-vasculaires.
> Prévenir les cancers :
Si les fruits et les légumes sont tant prisés et présentés comme des bienfaiteurs pour la santé, ce n’est pas pour rien ! Et l’une des raisons serait que les nutriments antioxydants, s’ils sont consommés en quantité suffisante, permettraient de diminuer les risques de cancers de plus de 30 %*.
> Protéger les yeux :
D’une manière générale, toutes les molécules antioxydantes sont protectrices de l’œil et de la vision. Parmi elles, les caroténoïdes, plus précisément la zéaxanthine et la lutéine. En effet, selon une étude de l’INSERM*, la consommation d’aliments riches en zéaxanthine (maïs, chou-fleur) réduirait de 93% les risques de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) et de 47% la survenue d’une cataracte. La lutéine quant à elle (jaune d’œuf, carottes, oranges, épinards) abaisserait de 69% les risques de DMLA.
> Contrer les effets de la pollution :
L’air que nous respirons est souvent pollué de puissants oxydants comme le dioxyde d'azote et l'ozone, qui peuvent mener à des problèmes respiratoires.
Des études ont montré que certains nutriments antioxydants (en particulier lavitamine E et le bêta-carotène) permettaient de diminuer fortement l’oxydation de ces molécules nocives.
> Retarder le vieillissement :
Les radicaux libres sont également nocives pour le vieillissement cutané. En effet, quand ils sont en trop grand nombre dans l’organisme, les radicaux libres s’attaquent aux membranes cellulaires. Résultat : la peau s'altère, s'abîme prématurément. Mais, là encore, les antioxydants peuvent aider à limiter les dégâts, en particulier ceux contenus dans les légumes à feuilles vertes (brocolis, choux, épinards), ou dans les fruits foncés (prunes, framboises,groseilles...).

Mais parfois dangeureux...

Si beaucoup d'études sont en faveur des antioxydants, certains travaux ont montré que la prise excessive de certains compléments alimentaires riches en antioxydants (dont la vitamine A ou ses dérivés) pouvait être dangereuse. Alors avant de prendre des compléments alimentaires (surtout pendant longtemps ou à fortes doses), il est conseillé de demander conseils à son médecin surtout si l'on souffre d'une affection spécifique.

Où peut-on les trouver ?

Il existe en fait deux types d’antioxydants. Les endogènes qui sont déjà présents dans l’organisme, et les exogènes apportés par certains aliments.
Pour mesurer la concentration d’antioxydants dans un aliment, on utilise l’indice ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity).
L’apport journalier recommandé varie entre 3000 et 5000 unités ORAC. Pour donner un ordre d’idée de ce que cela représente, voici un récapitulatif de la concentration en unité ORAC (pour 100 gr) des fruits les plus riches :
> Canneberges = 9584
> Myrtilles = 2400
> Mûres = 2036
> Pruneaux = 1800
> Fraises = 1540
> Framboises = 1220
Beaucoup de légumes sont également concentrés en antioxydants : chou, épinards, brocolis, tomate, ail, asperges…

Idée recette

Faites le plein d’antioxydants avec cette recette ultra-rapide pleine de vitamines:
Mixez ensemble 10 grosses fraises, 3 grappes de groseilles, une poignée de cassis et un quart de melon. Servez frais et buvez à volonté !

 Source : Etude française SU.VI.MAX (SUpplémentation en VItamines et Minéraux Anti-oXydants), 1994-2004.