La diététique

 

 

Sommaire
  • La diététique : équilibre...
  • La diététique : un traitement
  • Les professionnels santé...

 

 

  • Du latin diaetetica, « ensemble des règles à suivre pour un régime équilibré ». La diététique s’apparente à un moyen d’agir sur sa santé et sa forme via l’alimentation.



4632 t220La diététique : équilibre alimentaire

On assiste aujourd’hui à deux mouvements aussi opposés que complémentaires : d’une part, une abondance d’aliments, gras et sucrés surtout, dans tous les points de vente possibles et inimaginables : librairies, boulangeries, marchands de tabac, mais aussi restos rapides, boutiques, supermarchés. D’autre part, on assiste à une véritable prise de conscience sur l’absurdité de notre alimentation trop riche ; d’où l’intérêt de nombreux repentis de la malbouffe pour la diététique.
A noter que même dans les pays pauvres, la nutrition pose d'importants problèmes : avec des carences en certains nutriments pour de nombreuses personnes... mais aussi une augmentation exagérée du poids. En effet, "l'épidémie" de surpoids concerne même les populations des pays en voie de développement ! Ce qui nécessite, pour elles aussi, de revoir leur alimentation.
Car la diététique repose d'abord sur un bon équilibre alimentaire. Si auparavant, on parlait de "bons pourcentages" de protéines, lipides et glucides, aujourd'hui le discours des experts s'est simplifié. En France, on peut dire que la diététique, les "bonnes règles" alimentaires sont "dictées" par le Plan national nutrition santé (PNNS) qui recommande de manger :
> 5 fruits et légumes par jour,
> 3 produits laitiers par jour,
> Du poisson deux fois par semaine,
> Pas trop de graisses, ni de sucre.
> Pas trop de sel.

La diététique : un traitement

A côté de ces règles d'alimentation équilibrée, la diététique intervient comme traitement pour corriger certains problèmes de santé. Ainsi, la diététique fait partie de la prise en charge de l'obésité bien sûr, mais aussi du diabète, d'une hypercholestérolémie, d'une hypertension artérielle... Dans certains cas, la diététique est la première solution à mettre en place avant d'envisager d'autres traitements. Exemple : si une personne souffre d'un excès de cholestérol dans le sang, la première chose à faire est de corriger certaines habitudes alimentaires. Si cette mesure est insuffisante, alors la prescription d'un médicament sera envisagée par le médecin.

Les professionnels santé de la diététique

Les professionnels de la santé et de la nutrition insistent sur l’importance d’adopter une alimentation équilibrée sur la durée, sans oublier la notion de plaisir qui reste primordiale dans l’alimentation.
Pour s’orienter dans la "jungle" des vraies bonnes idées et des grands principes erronés, on peut consulter un professionnel de la nutrition. Il est généralement consulté en cas d'excès de poids, mais aussi de diabète, d'un excès de cholestérol, de triglycéridémie, d'allergie alimentaire.
> Un diététicien ou une diététicienne. C'est un professionnel de santé para-médical spécialisé dans la nutrition. Il peut exercer dans un cabinet privé (la consultation n'est pas prise en charge par l'assurance maladie), dans un hôpital ou une clinique. L'avantage est que l'on peut aborder en détail toutes les questions nutritionnelles.
> Le médecin nutritionniste. C'est un médecin qui s'est spécialisé dans la prise en charge du surpoids et de l'obésité, mais aussi de certains problèmes métaboliques (hypercholestérolémie, diabète...). Ce médecin a souvent une formation d'endocrinologue (spécialiste des hormones).
Après un entretien minutieux sur les habitudes alimentaires et les goûts du patient, le médecin ou le diététicien élaborera, avec l'accord du patient, un programme personnalisé. Le médecin permet une prise en charge plus complète, car il prescrire des médicaments.


Source : PNNS. International Obesity Task Force, OMS.