Le sexe de l'enfant

 

 

Sommaire

  • Différenciation sexuelle
  • Choisir le sexe de son enfant

 

  • Le sexe de l'enfant est déterminé de manière génétique. Tout se décide au moment de la conception quand l'ovule rencontre le spermatozoïde. Les chromosomes, donc les ADN, des deux cellules s'unissent. C'est la 23ème paire de chromosome qui détermine le sexe :

> XY pour un garçon. Un chromosome X apporté par l'ovule de la mère, le chromosome Y apporté par le spermatozoïde de l'homme.
> XX pour une fille. Un chromosome X apporté par l'ovule de la mère, le chromosome X apporté par le spermatozoïde de l'homme.

Le beau mariage de breaking dawn portrait w674Différenciation sexuelle

Puis, pendant le développement de l'embryon, les organes vont progressivement se mettre en place. Les organes génitaux externes vont se différencier progressivement. C'est généralement vers la 15ème-16éme semaine d'aménorrhée, que le sexe du foetus sera visible à l'échographie.
La différenciation des organes génitaux se fait sous l'influence des sécrétions hormonales foetales, principalement sous l'influence - ou non - de l'hormone mâle sécrétée par le testicule chez le futur garçon ; et bien sûr non sécrétée chez la future fille.
A la naissance, chez un très faible pourcentage de bébés, il existe des anomalies de développement des organes génitaux qui nécessiteront l'intervention de pédiatres spécialistes.

Choisir le sexe de son enfant

Le choix du sexe peut être important pour certains parents. Mais il n' y a pas de méthode fiable à ce jour. Seules les personnes pour qui telle ou telle méthode a, par chance, donné le résultat escompté, diront qu'elle est efficace, et en parleront donc.
Plusieurs méthodes sont proposées pour tenter de choisir le sexe du futur bébé. La première consiste à suivre, pour la mère, un régime alimentaire particulier, visant à acidifier ou à alcaliniser le milieu vaginal, par exemple. Il s'agit, pour lafuture maman, de modifier son alimentation durant plusieurs semaines avant la conception pour créer un environnement qui favoriserait la conception d'un garçon ou d'une fille. Ainsi, avec une alimentation riche en magnésium etcalcium, les couples auraient plus de chance d'avoir une fille. Attention, aux apports alimentaires déséquilibrés... très peu compatibles avant une grossesse.
Une autre méthode est fondée sur la date des rapports en fonction à l’ovulation. Le "principe" est de considérer que les spermatozoïdes qui déterminent le sexe de l'enfant, ont des propriétés différentes suivant leur "bagage chromosomique". Les spermatozoïdes "mâles - Y" seraient véloces, avec une durée de vie courte ; les spermatozoïdes "femelles - X" auraient un déplacement plus lent mais une durée de vie plus longue... Partant de ce principe, un rapport bien avant la date d'ovulation aurait plus de chance d'engendrer une fille ; un rapport très proche de l'ovulation aurait plus de chance d'engendrer un garçon ! Reste à connaître la date d'ovulation, qui ne peut se prévoir que chez les femmes aux cycles très réguliers...
En pratique, aucune de ces méthodes n’a démontré sa fiabilité.

 

Source : Le Grand livre de la grossesse, Collège national des gynécologues-obstétriciens français

×