Le jour de l’ovulation

 

Sommaire

 
  • Quand peut-on avoir un enfant...
  • La courbe de température
  • Le test d'ovulation
  • Existe-t-il des symptômes...
  • Faut-il s’inquiéter si la...

 

  • Le jour de l’ovulation correspond au moment où l'ovaire expulse un ovule. L’ovule ainsi libéré est happé par la trompe de l'utérus. C’est là qu’il pourra éventuellement s’unir à un spermatozoïdepour former un œuf.

 

4528 t220Quand peut-on avoir un enfant ?

Cela dépend de plusieurs facteurs, comme la durée de vie des spermatozoïdes, celle de l’ovule et de période d’ovulation. Les spermatozoïdes survivent dans le col de l’utérus pendant 3 à 5 jours.
En revanche, l’ovule a une durée de vie de 12 heures à 24 heures.
La période de fertilité se situe donc généralement entre 4 jours avant l’ovulation, et 24 heures après celle-ci.
Plusieurs moyens permettent de connaître le jour d’ovulation qui survient 14 jours avant les règles suivantes.

La courbe de température

La prise de la température matinale au lever permet de détecter l'élévation de température qui se produit après l'ovulation lorsque le corps jaune de l'ovaire sécrète la progestérone. C'est la progestérone qui induit une élévation de 5 à 6 dixièmes de degré le lendemain de l'ovulation.
En prenant sa température tous les matins pendant un à trois cycles, on peut déterminer si on a bien une ovulation et quand elle se produit. Ce sera la veille du premier jour lorsque l'on constate une légère élévation de température qui dure deux semaines. L'ovulation se produit toujours la veille du premier jour de l'élévation de la température. La période de fécondité précède de trois à quatre jours la date d’ovulation.
Des cycles longs témoignent d'une hypofertilité. Quand on a établi sa courbe de température pendant deux ou trois cycles, on peut consulter son médecin pour un avis... Il est aussi important de noter sur la courbe de température, les événements qui pourraient perturber la courbe : prise de boissons alcoolisées, repas très copieux, infections grippales, sorties tardives, etc.

Le test d'ovulation

Le test d’ovulation détecte la présence d'hormones dans les urines. C'est cette hormone qui provoque la libération de l'ovule chaque mois. On peut procéder à ce test quelques jours avant le milieu de son cycle. Mais attention, si on attend que le test d'ovulation soit positif pour avoir un rapport fécondant, on ne sera jamaisenceinte. Les rapports fécondants doivent se pratiquer AVANT l'ovulation, le plus souvent pendant les quatre jours qui précèdent l'ovulation théorique. L'ovulation se calcule d'après les cycles précédents. Elle survient 14 jours avant le début des règles.

Existe-t-il des symptômes de l’ovulation ?

Chez la plupart des femmes, l’ovulation ne s’accompagne d’aucun symptôme. Chez certaines femmes sensibles présentant une hyperœstrogénie, il arrive de constater une congestion pelvienne et une tension mammaire qui peuvent se poursuivre en deuxième partie de cycle. Ces signes ne peuvent servir à dater l’ovulation.

Faut-il s’inquiéter si la grossesse ne vient pas ?

"Nous voulons un enfant, nous essayons depuis plusieurs mois et je ne suis toujours pas enceinte …quel est le problème ?"
Face à cette préoccupation, il convient de rappeler une information essentielle : si avant 35 ans, vous n’êtes pas enceinte dans l’année, on peut commencer à se poser des questions et à consulter. Les couples jeunes, même quand les meilleures conditions sont réunies, ont seulement une chance sur 5 environ de procréer à chaque cycle. Après 35 ans, comme la fertilité va vite diminuer, il vaut mieux ne pas attendre avant de consulter son gynécologue car le temps presse.
Dans le cas où le bébé ne vient pas aussi vite qu'on l’imagine ou qu'on l'espère, inutile de paniquer, et surtout ne pas oublier l’essentiel ; si on a des rapports sexuels réguliers, on met toutes les chances de son côté pour tomber enceinte rapidement.
Les causes d'une stérilité sont très nombreuses. Dans 45 % des cas les causes sont féminines, dans 45 % des cas, les causes sont masculines, dans 10 % des cas, les causes sont mal connues.
Parmi les causes féminines, il y a des causes dites mécaniques, des causes infectieuses, des causes hormonales et bien d'autres. Tous ces examens sont pris en charge par l'assurance maladie. L'exploration d'une stérilité demande de la patience.

Source : Le Grand livre de la grossesse, Collège national des gynécologues-obstétriciens français