Les crèmes solaire

 

Sommaire
  • A quoi sert la crème solaire...
  • UVA et UVB
  • Déchiffrer les indices
  • Comment choisir sa crème...
  • Utilisation
  • Les après-soleil

 

4694 t220A quoi sert la crème solaire ?

A court terme, elle permet d’éviter les coups de soleil en protégeant la peau des UVB.
A long terme, elle permet de minorer le vieillissement cutané en protégeant la peau des UVA, mais aussi de limiter le risque de cancer cutané.

UVA et UVB

Les UVA et les UVB diffèrent en intensité, en longueur d'onde et dans leur capacité à pénétrer la peau.
> Les UVA représentent 98 % des ultraviolets. Ils ne chauffent pas, mais pénètrent jusqu’au derme, provoquant la formation de radicaux libres, et altèrant même le code génétique des cellules. L'excès d'UVA est à l’origine - entre autres - du vieillissement cutané. Les UVA augmentent les risques de cancer de la peau.
> Les UVB représentent 2 % des UV. Ils sont très énergétiques, mais pénètrent peu dans la peau. Ils sont responsables du bronzage, mais aussi des coups de soleil. Les UVB endommagent les couches superficielles de la peau (l’épiderme s’affine, des taches de pigmentation apparaissent). Ils peuvent également favoriser le risque de cancer cutané.

Déchiffrer les indices

> L’indice IP (Indice de protection) ou FPS (Facteur de protection solaire, ou SPF en anglais) indique le niveau de protection vis-à-vis des coups de soleil ; il concerne donc les UVB.
Un indice 15 multiplie par 15 la durée possible d’exposition avant d'attraper uncoup de soleil. Le IP s’échelonne de 8 à 90, voire plus.
Toutefois, les conditions de test en laboratoire ne correspondent jamais aux conditions réelles d’utilisation, mieux vaut éliminer les produits à l’IP inférieur à 10. On parle de haute protection à partir d'un IP supérieur à 30. Un protection supérieure à IP + 50 est recommandée aux enfants, aux femmes enceintes, auxpeaux claires (phototypes I à III), photosensibles.
> Il n’existe pas encore de législation pour l’indice de protection anti-UVA, qui diffère selon les laboratoires. Certains utilisent l’indice IPD (Immediate Pigment Darkening), d’autres le PPD (Persistant Pigment Darkening) ; quoi qu’il en soit, choisissez un produit qui protège à la fois des UVB et des UVA.
Sachez enfin que l’écran total n’existe pas ; les UVA et les UVB résistent toujours à un filtre, même maximum.

Comment choisir sa crème ?

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte :
> Le phototype (de I à VI, selon la couleur des cheveux, de la peau et de sa capacité à bronzer). En règle générale, plus la peau est claire, plus l’indice à utiliser sera élevé.
> Les conditions d’ensoleillement. L'intensité du rayonnement ultraviolet varie selon la saison, l'heure, le lieu, surtout pour les UVB (les UVA sont assez constants au cours de la journée). Pour une exposition en altitude ou sous les tropiques (où le rayonnement UV est à la verticale) une protection maximale est conseillée. A prendre en compte également, le degré de réverbération (l’eaureflète les rayons de 20 à 40%, et la neige à 80%).
> La texture. Pour le visage, privilégiez une crème fluide, non comédogène ; pour le corps, les laits ou les sprays (les huiles ne sont pas conseillées, leur texture ne permettant pas d’incorporer des filtres performants).
A un produit d’indice fort à la texture épaisse peu agréable et difficile à appliquer, préférez un produit à IP inférieur mais plus simple d’application.

Utilisation

Quel que soit l’indice de protection, renouvelez l’application au moins toutes les 2 heures et après chaque baignade.
Même avec une bonne protection, évitez l’exposition aux heures d’ensoleillement maximum (entre 12 et 16 heures).
Une fois la peau halée, vous pourrez passer à un indice moins important, mais continuez à la protéger ; le risque à court terme (coups de soleil) diminue, mais celui à long terme (vieillissement et cancer cutané) persiste.
Ne conservez pas un tube de crème ouvert d’une année sur l’autre (les filtres solaires sont fragiles et se conservent mal).
La crème solaire, même d'excellente qualité et bien appliquée, ne protège pas de façon optimale. Aussi, les dermatologues conseillent de se protéger avec desvêtements et un chapeau. Et de rechercher l'ombre aux heures les plus chaudes et ensoleillées de la journée.

 

Les après-soleil

Après l’exposition, il est recommandé de réhydrater la peau avec un soin après-soleil.

 Dr Joelle Sébaoun, dermatologue.