Les autobronzants

 

Sommaire
  • Comment ça marche ?
  • Appliquer son autobronzant
  • Comment le choisir ?
  • La fréquence
  • Les instituts

 

 

  • Vous rêvez d’un teint fraichement hâlé à longueur d’année sans avoir à passer par la case UV ? Vous complexez de devoir dévoiler votre peau blanche comme neige dès que les beaux jours arrivent ? Pas de panique ! La solution pour y remédier tient en un seul mot :autobronzant.

 

23621 t220En un temps record, votre peau « dore » sous vos yeux comme si vous aviez passé des heures au soleil, à la seule différence que vous ne mettez pas votre santé en jeu.

Comment ça marche ?

L’autobronzant permet de donner temporairement un hâle naturellement bronzé à votre peau, sans aucune exposition au soleil. Cette coloration de la peau est rendue possible grâce au principal agent actif qu’il contient, le DHA (Di Hydroxy Acétone).
Le DHA est un sucre naturel issu du châtaigner qui réagit au contact des cellules de l’épiderme. Contrairement aux rayons du soleil, il agit uniquement sur la couche superficielle de la peau, d’où son effet temporaire.
Attention : L’autobronzant n’offre que « l’illusion » d’être bronzée, il ne protège en aucun cas des rayons nocifs du soleil, et donc, des coups de soleil ! Pour toute exposition prolongée aux UV, veillez à utiliser une protection solaireadaptée à votre peau.

Appliquer son autobronzant

Pour une efficacité optimale de l’autobronzant, il est important de respecter certaines règles d’hygiène :
> Tout d’abord, votre peau doit être débarrassée de ses cellules « mortes », aussi bien sur le visage que sur le corps. Ainsi, la coloration sera parfaitement homogène. Vous y parviendrez efficacement avec un gommage. Veuillez à utiliser des produits adaptés à votre type de peau (grasse, sèche, mixte) notamment pour votre visage.
> Votre peau doit être parfaitement propre et sèche. Appliquez votre soin de jour et votre crème hydratante habituelle et attendez qu’elle ait bien pénétré avant de procéder à l’application de l’autobronzant.
> Vous pouvez maintenant l’appliquer. Attention à ne pas en mettre trop (et à l’inverse, pas assez). Etalez uniformément le produit en commençant de préférence par les extrémités, en remontant des pieds vers le ventre et des mains vers les épaules.
> Ne soyez pas trop « généreux » sur les coudes et les genoux : ces zones de plis sont généralement sèches, l’autobronzant aura donc tendance à réagir plus fort, et donc, à foncer.
> Veillez à n’oublier aucune zone afin d’éviter toute démarcation disgracieuse : oreilles, chevilles, pieds, cou, nuque, dos, mains. Utilisez un coton humidifié pour estomper le produit à la base des sourcils et des cheveux.
> Si nécessaire, renouvelez l’application pour arriver à la teinte désirée.
> Vous n’avez plus qu’à attendre que l’autobronzant sèche. En règle générale il faut compter 15 à 20 minutes pour que le produit ait parfaitement pénétré dans la peau. Evitez de vous habiller avant la fin du séchage total, vous pourriez laisser des traces sur vos vêtements.
> Lavez vos mains avec du savon après application, en insistant bien sur les paumes et sous les ongles.

Comment le choisir ?

> La teinte : Tout dépend du résultat que vous souhaitez obtenir et de votre type de peau : claire, mate, sèche, grasse, mixte, sensible, réactive…
> La texture : Gel, crème, spray, lingettes, mousse, là aussi, c’est à vous de voir. Pour le visage, un autobronzant « crème » est plus adapté car il permet d’hydrater votre peau et d’éviter ainsi le dessèchement. Le spray quant à lui permet une application simple et rapide, et surtout, sans vous tâcher les mains. Et n’oubliez pas de glisser quelques lingettes dans votre sacpour d’éventuelles corrections.
> Visage ou corps ? : Il est conseillé d’utiliser un autobronzant spécialement conçu pour le visage, notamment si vous avez une peau à tendance grasse ou à problèmes. Il existe aussi des autobronzants 2 en 1, visage ET corps.
> La marque : C’est une question de coup de cœur et de qualité. En vous tournant vers les marques reconnues, vous aurez peut-être plus de chance d’être satisfaite.
> L’odeur : Les marques ont redoublé d’efforts pour mettre un terme à cette senteur si particulière qui caractérisait les autobronzants. Désormais des effluves d’amande, de réglisse, et de monoï soufflent sur notre peau comme un air de vacances !

 

La fréquence

Toutes les belles choses ont une fin, et hélas, l’illusion d’être bronzée aussi ! La couleur s’estompe au fil du temps et ne dure en moyenne qu’entre 3 et 4 jours. Il est donc nécessaire de renouveler l’application une à deux fois par semaine, en procédant à un gommage entre les deux.

Les instituts

Pour celles qui ne veulent pas se risquer à l’application à domicile, il est possible de « se faire bronzer », tout en se faisant chouchouter, en institut. Du gommage au massage, vous passerez entre les mains expertes d’uneesthéticienne, avec l’assurance de ressortir sans aucune fausse note !
Et la douche autobronzante ? Avis aux impatientes, elle garantit un bronzageuniforme en quelques secondes.