Les Anti-transpirants

 

Sommaire
  • Mode d’action
  • Différents types de déos
  • Déodorant et cancer
  • Utilisation

 

 

  • La transpiration est un phénomène naturel de l’organisme. Elle permet non seulement de réguler la température de celui-ci (grâce en plus à l'évaporation), mais aussi d’éliminer les toxines et autres déchets. Son odeur - peu agréable, pousse lesfemmes comme les hommes à utiliser desdéodorants.

 

26791 t220Mode d’action

Les déodorants peuvent avoir différents modes d’action :
Parfumant
Certains déodorants sont essentiellement composés de parfum, ce qui permet de masquer les odeurs de transpiration, sans agir sur la production de sueur.
Absorbant
Des composés, comme le talc, par exemple, peuvent agir sur la transpiration en absorbant la sueur. Ils n’ont pas d’action directe sur les pores mais permettent d’éviter que la sueur entre en contact avec les bactéries en grande partie à l'origine mauvaises odeurs.
Anti-bactérien
L'objectif est de détruire certaines bactéries de la surface de la peau. Différentes substances peuvent être utilisées dont parfois de l’alcool qui peut avoir un effet irritant.
Anti-transpirant
Composés de sels d’aluminium, ils agissent à même le processus de transpiration en resserrant les pores de la peau par lesquels s’évacue la sueur. Ainsi, ils réduisent fortement, la transpiration.

Différents types de déos

Il existe des déodorants sous différentes formes, afin de convenir aux attentes et aux préférences de chaque utilisateur et utilisatrice.
> Les sticks : Leur application laisse lapeau sèche, et leur petit format permet de les transporter partout.
> Les crèmes : elles s’appliquent directement sur l’aisselle et ont l’avantage d’être douces, adaptées aux peaux sensibles ou épilées. Et aussi efficaces que les déodorants en spray.
> Les billes : Sous forme de roll-on, les déos billes permettent de recouvrir d’un geste toute la zone de l’aisselle, en délivrant une émulsion liquide rafraîchissante.
> Les sprays : Les vaporisateurs donnent un effet « sec » immédiat, et sont rafraîchissants.
> La pierre d’alun :
Méthode naturelle, cette pierre aux vertus anti-bactériennes, s’utilise telle quelle sur la peau, après une légère humidification à l’eau claire.

Déodorant et cancer

Les sels d’aluminium chlorhydrate, présents dans la plupart des déodorants, sont parfois accusés à tort de déclencher des cancers du sein. De nombreuses études sur le sujet n’ont pas permis de prouver cette affirmation.
Ces rumeurs ont commencé lorsque des chercheurs ont retrouvé ces sels d’aluminium en petites quantités dans certains échantillons de cancers du sein, et ont suspecté qu’ils avaient une petite activité hormonale. Mais des études comparatives ont été faites depuis, et, en fait il n'a pas été retrouvé de sur-risque de cancer du sein lié à l’usage de ces cosmétiques.
D’après des observations, la barrière cutanée ne permettrait pas le passage des sels d’aluminium dans le sang, même appliqués sur une peau épilée. Et, en 2008, pour l’Afssaps (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits deSanté), "les données sur l'innocuité de ces produits contenant de l'aluminium semblent satisfaisantes".

 

Utilisation

Pour les déodorants en spray, quelques consignes d’utilisation sont à respecter :
- Toujours vaporiser à une distance de 15 cm de la peau.
- Ne pas vaporiser sur une peau irritée ou vers les yeux.
- Ne pas approcher de feu ou à une température supérieure à 50°C.
- Ne pas laisser à portée des enfants.

Source : Questions/Réponses - Informations sur les produits cosmétiques. Avril 2008. Afssaps (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé)

×