La transpiration

 

Sommaire
  • La transpiration, ça sert à quoi...
  • Les facteurs déclenchants
  • Les maladies
  • Les méthodes anti transpiratio...
  • Transpiration excessive...

 

 

  • La transpiration, on s’en passerait bien ! Que ce soit sous les aisselles, sur le front ou entre les orteils, elle peut parfois être véritablement handicapante. Quelques conseils et des infos pour mieux comprendre le phénomène… et mieux le maîtriser.

23663 t220La transpiration, ça sert à quoi ?

À l’âge adulte, chaque être humain élimine entre 0,5 et 1 litre de transpiration par jour. La transpiration est donc un phénomène totalement naturel dû à la présence de glandes sudoripares sur toute la surface du corps, et surtout au niveau des aisselles, du front, des pieds et des mains.
Ces glandes sécrètent de la sueur, permettant de réguler la température du corps et d’éliminer certains déchets de l’organisme. C'est plus exactement l'évaporation de la sueur qui va permettre à notre organisme de baisser sa température.
La sueur, composée de sel et d’eau, est inodore. Mais à la surface de la peau, elle entre en contact avec des bactéries qui provoquent un phénomène de macération : c’est ce qui donnera à la transpiration son odeur désagréable.

Les facteurs déclenchants

> La température environnante élevée,
> La fièvre,
> Le stress,
> La ménopause parfois (si des bouffées de chaleur surviennent), et l’obésitésont des facteurs qui peuvent favoriser la transpiration.

Les maladies

Il arrive qu'une transpiration excessive soit un des signes d'une affection particulière. Certains troubles hormonaux (endocriniens) peuvent provoquer des phénomènes d'hypersudation. Une hyperthyroïdie, par exemple, augmente le métabolisme de base, le patient se plaint souvent d'avoir chaud, et peut transpirer exagérément. Une anomalie de sécrétion de l'aldostérone sécrétée par les glandes corticosurrénales, peut engendrer un excès de sudation.
Ces pathologies s'accompagnent d'autres symptômes, en plus d'unehyperhidrose. Des examens complémentaires sont indispensables (en particulier une prise de sang) pour établir un diagnostic. Et en corrigeant le trouble hormonal, on parvient à effacer ou amoindrir l'hyperhidrose.

Les méthodes anti transpiration

Il existe tous types de déodorants : spray, stick, billes, ils sont, pour la plupart, composés de sels d’aluminium, qui ont pour but de resserrer les pores de la peau, afin de bloquer le processus de transpiration.
Mais une polémique sur le possible (mais faux !) effet cancérigène des sels d’aluminium pousse les marques de cosmétique à créer de nouveaux déodorants dits «bio», ou du moins, sans sels d’aluminium, mais utilisant d’autres composés anti-transpirants.
Astuces :
> Les poils retiennent les odeurs. Il est donc nécessaire de s’épiler correctement les aisselles pour freiner les effets désagréables de la transpiration.
> Préférer les vêtements en coton (et non pas en matières synthétiques) ainsi que les chaussures en cuir (et non pas en plastique ou en caoutchouc).
> Adopter une hygiène rigoureuse : lorsque l’on transpire abondamment, il peut être conseillé de se laver plusieurs fois par jour les parties concernées (aisselles, pieds) avec un pain de savon (ou un savon liquide légèrement antiseptique), et de l’eau tiède, et remettre ensuite des vêtements propres.
> Au niveau de l’alimentation, éviter les boissons trop chaudes ou trop froides, l’alcool, le café, ou les plats épicés, qui déclenchent plus facilement le processus de sudation.
Une solution naturelle : la pierre d’alun : c’est une pierre connue pour ses propriétés antiseptiques, elle tend aussi à resserrer les pores de la peau, et donc régule la transpiration. Disponible en pharmacie, parapharmacie, ou grande surface, la pierre d’alun s’utilise à même la peau, après avoir été humidifiée.

 

Transpiration excessive : l’hyperhidrose

La transpiration peut devenir très handicapante chez certaines personnes. Une consultation chez un médecin est nécessaire pour détecter une éventuellemaladie spécifique, et la traiter.
Par ailleurs, il existe des traitements pour remédier à la transpiration pathologique :
> La ionophorèse : une méthode qui consiste à envoyer des ions sous la peau à l’aide d’un très faible courant électrique. Cette méthode est souvent préconisée pour remédier à une transpiration excessive des pieds, et elle s’effectue dans un cabinet de dermatologie.
> La toxine botulinique ou le Botox® : et oui, ce produit n’est pas efficace que sur les rides ! Sous forme d’injections locales, il est utilisé par des médecins pour traiter l’hyperhidrose, en bloquant les glandes sudoripares, responsables de la transpiration, grâce à une substance chimique : la toxine botulinique. Les produits utilisés avec des objectifs esthétiques sont leVistabel®, le Dysport® et le NeuroBloc®. En principe, le Botox® n'a pas d'indication officielle dans le traitement d'une hyperhidrose.
Les résultats sont rapidement visibles, mais pas définitifs : les effets de ce traitement disparaissent en effet au bout de 3 à 6 mois, et il faut alors renouveler les injections.
Attention, ce traitement doit être effectué par un médecin habilité.

 Par Docteur Joelle Sébaoun, dermatologue

×